De la prestation de serment le 3 décembre 2018 à ce 11 mai 2019 où j’écris ces quelques lignes, déjà presque 6 mois que je suis conseiller communal. Que le temps passe vite! Ce n’est pas étonnant, le travail de conseiller communal est très diversifié, exigeant, passionnant, prenant et donne peu l’occasion de lever le nez du guidon pour voir le chemin parcouru… Ce petit travail me donne enfin l’occasion de faire le point sur ces premiers mois de mandature et les dossiers principaux qui les ont rythmés.

Des formations – Une après-midi/soirée organisée par l’Union des Villes et Communes de Wallonie à destination des nouveaux conseillers communaux à laquelle j’ai assisté en compagnie de Cécile Blondeau et une formation débat organisée par Ecolo à La Louvière.

Des interpellations lors des conseils communaux et de police – Sur la Déclaration de Politique Générale de la majorité 2018-2024, le Centre de Logistique Urbain ou encore l’installation de radars sur les axes les plus accidentogènes de notre commune.

Des questions écrites – Concernant l’état du chemin de la Procession à la sortie de l’hiver, la mise à jour des coordonnées des écoles sur le site de la ville, un projet immobilier à l’impasse Cense Gain, le bilan de la rénovation du parking de la Grand’Place et le projet d’urbanisme de la ZACC 25 dite Fariaux.

Des questions orales – Sur la gestion des mégots qui est le principal déchet jeté sur la voie publique en centre-ville, sur la Peste Porcine Africaine et son incidence sur les camps d’été des mouvements de jeunesse ou encore sur la formule actuelle du Mons Mag et de son impact environnemental.

Des commissions – Avec la volonté, en tant que président, de dynamiser la Commission de l’Enseignement, de la Culture, de la Jeunesse et de la Lecture Publique via, entre autres, la visite de la bibliothèque principale de la Ville de Mons à Jemappes avec les membres de la commission, l’organisation d’une visite guidée de l’exposition Giorgio de Chirico (malheureusement annulée faute de participants) et la présentation par les directions des Plans de Pilotage de 4 écoles communales dans le cadre du Pacte d’Excellence.

Finalement pas mal de boulot abattu sur quelques mois et, pourtant, le sentiment qu’il y a énormément de dossiers que je n’ai pas pu travailler faute de temps. Vraiment, 24h dans une journée, c’est beaucoup trop peu!

Vincent Crépin

Vincent Crépin

Conseiller communal

Share This