Au mois de mars, Greenpeace a publié les résultats d’une étude selon lesquels la qualité de l’air est mauvaise voire inquiétante dans un grand nombre d’écoles en Belgique. L’organisation environnementale avait mesuré la concentration de dioxyde d’azote (NO2) en rue, dans la cour de récréation et en classe en novembre et décembre 2017. Des parents mécontents avaient mené des actions, notamment à Bruxelles, pour réclamer des mesures.

Greenpeace vient maintenant de lancer une mesure de la qualité de l’air par les ménages wallons dans les grandes villes du sud du pays dont Mons, nous tirons à nouveau la sonnette d’alarme.

En cette période de rentrée scolaire, la ville de Mons sera particulièrement impactée par une mauvaise qualité de l’air, essentiellement due aux retours des nombreux véhicules sur le ring et aux alentours des écoles. Les enfants et les personnes âgées y sont particulièrement sensibles.

Afin de sensibiliser la population sur l’importance de la qualité de l’air dans le centre-ville montois riche de nombreuses écoles et donc de nombreux enfants particulièrement fragiles aux particules fines, les candidats d’écolo Mons ont masqué plusieurs statues de la citée. Une façon ludique d’interpeller et de véhiculer notre message pour une meilleure qualité de l’air à Mons.

Notre message est clair : des moyens simples existent pour que la ville de Mons agisse sur la qualité de l’air que nous respirons.

Mieux évaluer

Afin de mesurer de manière précise la qualité de l’air respirée par les montois, nous souhaitons la mise en place d’instruments de mesures en centre-ville. L’actuelle et unique station se situe en périphérie de la ville. Cela nous permettra une évaluation plus précise.

Réduire la circulation automobile aux alentours des écoles

La première cause de la mauvaise qualité de l’air c’est la circulation automobile.

Il est urgent que Mons développe l’alternative à la voiture et particulièrement en ce qui concerne les accès aux écoles. Sécurisation des pistes cyclables, chemins pédestres propres et balisés ainsi qu’un développement des voies rapides pour les bus.

La ville de Mons doit aussi tester le concept de « rue scolaire » à savoir la fermeture de ceryaines rues au début et à la fin des cours. Cette disposition s’accompagne de déveleoppement d’alternative pour les élenves et leur parents, rang scolaire à pied ou en vélo, etc.

Afin d’adapter la vitesse des véhicules en cas de dépassement des seuils de pollution, la ville s’équipera de panneau intelligent permettant de limiter la vitesse de circulation sur le ring.

Verdir notre Ville, surtout aux abords des écoles

Les plantes améliorent la qualité de l’air. Il faut donc plus de verdure aux alentours des écoles et dans les cours de récréation.

Réduire l’impact de la Ville de Mons sur la qualité de l’air

Les systèmes de chauffage des bâtiments publics seront évalués et transformé afin de diminuer leur impact sur la qualité de l’air.

Dans l’ensemble des bâtiments de la ville, particulièrement les écoles, les matériaux de construction, les peintures et les produits d’entretien qui ne soient pas néfastes pour la qualité de l’air.

Liste des statues

  • Le ropieur
  • Baudouin de Constantinople et son cheval (Place de Flandre)
  • Léopold II (Rue des Fossés)
  • Le singe de Mons (Place de Mons)
  • Monument aux morts (Place du Parc)
  • Les chantres dédiés à Roland de Lassus (Sainte-Waudru)
  • Monument aux morts (place des Chasseurs à Pied)
Share This