Mons et ses villages sont souvent réduits à une somme de routes dont l’objectif premier est de faciliter la circulation automobile, assignant nos enfants à résidence, réduisant notre qualité de vie et empêchant tout autre choix de mobilité. C’est la même logique de 50 km/h qui s’applique partout (hors Mons-Centre), des chaussées jusqu’aux quartiers résidentiels. Dans de nombreux quartiers ainsi qu’aux centres des villages, la vitesse des voitures représente une réelle nuisance en termes de bruit, de stress et de sécurité.

A Mons la vitesse sera réduite à 30 km/h dans les quartiers résidentiels, et des zones de rencontre à 20 km/h seront créées là où la vie locale est prépondérante et les piétons nombreux (hyper centre, abords d’écoles, parvis de gare, rue en cul-de-sac). Des zones « intelligentes »(c-à-d avec panneaux digitaux indiquant des vitesses maximales variables selon les circonstances) pourront également être mises en œuvre localement sur les grands axes pour adapter la vitesse en fonction du moment de la journée ou de la circulation.

Share This