Tout le monde est d’accord sur le constat: Mons n’est pas assez propre et particulièrement dans certains quartiers ou entités. Une partie des citoyen·ne·s ont régulièrement une attitude d’incivisme en jetant leurs ordures n’importe où. Et c’est l’ensemble des autres citoyen·ne·s qui souffrent de la saleté de la Ville. Les pouvoirs publics seuls ne réussiront pas à résoudre ces problèmes s’il n’y a pas en même temps une collaboration citoyenne. Ce qui n’exclut pas un renforcement des sanctions contre les salisseurs.

La commune organisera des opérations de nettoyage par quartier, surtout là où des comités de quartiers existent. Elle fournira le matériel et une partie du personnel et les habitant·e·s formeront le reste de l’équipe. Quand un endroit aura été nettoyé en collaboration avec les services de la Ville, un panneau indiquera ce que ça a coûté à la collectivité.

Si des citoyen·ne·s ou des associations s’engagent à entretenir la propreté dans un certain périmètre (comme le cas existe à Jemappes), la Ville les récompensera, par exemple en les exonérant de la taxe sur les immondices.

Share This