Aujourd’hui, les dépenses liées au chauffage des bâtiments communaux ne cessent d’augmenter. Hôtel de Ville, serres communales, maisons de repos, écoles, administrations, … sont des lieux où l’argent se perd dans les courants d’air. L’absence de politique énergétique globale accentue le gaspillage. Mons finance le réchauffement climatique au lieu de financer les projets qui améliorent le quotidien des Montois·e·s. La commune doit devenir un exemple en matière d’économies d’énergie !

Le potentiel géothermique, que Mons a la chance d’avoir sur son territoire, sera développé au maximum.

Mons incitera ses habitant·e·s à agir : création de rencontres citoyennes énergétiques (informer, faciliter, inciter à la mise en place de plan d’énergie par quartiers), lancement d’achats groupés d’énergie, des primes communales d’énergie à l’isolation, des sociétés énergétiques locales, développement de jumelages énergétiques avec les communes voisines, promotion des actions citoyennes,… Mons s’inspirera utilement de la politique énergétique menée à Courcelles par l’échevin Ecolo compétent en la matière et du programme POLLEC (campagne qui vise à aider les autorités locales wallonnes à mettre en place une Politique énergie climat).

Share This