L’accès à un logement décent est reconnu par la constitution belge comme élément constitutif du droit à la dignité. Les Montois·e·s attendent une politique proactive qui garantira ce droit pour tou·te·s.

Le dispositif de taxation des immeubles inoccupés sera renforcé et le droit de réquisition de tout immeuble abandonné depuis plus de 6 mois sera activé afin de le mettre à la disposition de personnes sans-abris.

Mons renforcera son soutien à la dynamique “housing first” du Relais Social Urbain, dont l’objectif est la réinsertion sociale des sans-abris par l’accès inconditionnel à un logement décent.

Les projets liés à la création de commerces seront corrigés afin que l’investissement soit conditionné à la création de logements dans les étages inoccupés.

Enfin, la création de tout nouveau projet de grande envergure (plus de 15 logements) sera conditionnée à la création de logements sociaux ou à loyer modérés.

Share This